Paroisse de La FERTE ALAIS

Population : 4015 habitants en 2007 ( source insee)

MESSES

 EGLISE NOTRE DAME DE L’ASSOMPTION


L’Eglise Notre Dame, est l’exhaussement d’une église romane construite entre 1053 et 1060.
Les murs primitifs, qui forment la base du nouveau bâtiment et que l’on peut remarquer sur presque tout le pourtour de l’église sont en calcaire coquillier (ils contiennent des débris de coquillages).
La partie gothique est en pierre dure provenant des carrières du Tertre et les chapiteaux sont en calcaire de Parisis. On considère que le départ de l’aventure gothique (en 300 ans les oeuvriers des Cathédrales taillèrent et assemblèrent plus de pierres que l’Egypte dans toute son histoire) se situe aux environs de 1140, lorsque l’abbé Suger, ministre du roi Louis VI termina le chœur de l’abbatiale de Saint Denis.
L’église Notre Dame actuelle date de la même époque, et les travaux furent dirigés par l’abbé Thouin, disciple de l’abbé Suger.
La flèche, en pierre taillée du tertre s’élève à 43 mètres, cette dimension étant la même que la longueur de l’église.
L’ église qui peut donc être considérée comme appartenant au tout premier gothique a une caractéristique romane : elle a en effet une voûte concrète, (technique héritée des romains) c’est-à-dire constituée par un blocage d’éclats de pierres, noyés dans un bain de mortier.
Ce bloc monolithique exerçant une poussée verticale, explique l’absence d’arcs-boutants à l’extérieur de l’église. Jusque là les architectes n’avaient pas dépassé 5 mètres 70 pour la partie des voûtes entre deux piles : à La Ferté Alais, ils ont réalisé une portée de 9 mètres 80.
L’autel du chœur est décoré par l’unique panneau qui subsiste d’un coffre à archives datant de l’époque Henri IV : Y figurent, sculptés en bas-relief, la Vierge à l’Enfant, encadrée par saint Jean Baptiste, sainte Madeleine, saint Joseph et sainte Anne.